Marche Nature Santé
Marche Nature Santé

         

Sortie du mardi 18 septembre 2018

 

Cerdon (01) Cascade de le Fouge

 

             L’horloge de l’Eglise de CERDON affiche 9 heures 15 lorsque  25 participants de Marche Nature Santé  emboitent le pas derrière Danielle, avec deux LL, pour mieux « s’envoler » vers les cimes  Cerdonnaises.  Nous empruntons la route des maquis, coupons la Départementale 1084 pour suivre un chemin viticole qui serpente à travers les vignes du Cerdon et nous conduit jusqu’au col du Crêt du Jour (486 m). Nous quittons ce large chemin empierré pour nous engager sur un sentier étroit, balisé « Cascade de la Fouge » descendant pour atteindre et longer le Bief de la Fouge, cours d’eau qui peut se transformer en torrent lors de saisons pluvieuses. Les arbres et arbustes sont envahis de  mousse et laissent un aspect étrange à ces lieux féériques !  Cette marche nous conduit jusqu’à l’ancienne Abbaye d’Epierre, une maison du XIIème et XIIIème siècle  qui avait à l’époque une fonction de cellier ou de ferme. En ce lieu, désormais en ruine, le fils du Général de Gaulle,  l’Amiral Philippe de Gaulle  épousa religieusement Henriette de Montalembert de Cers le 31 décembre 1947.  (Le mariage civil avait eu lieu la veille à PONCIN).

                Après deux heures de marche,  et en raison d’un été caniculaire et sec, nous atteignons au plus près la Cascade de la Fouge. En revanche,  la chute d’eau de plusieurs dizaines de mètres n’est pas des plus spectaculaires.  Un simple filet d’eau coule le long de la paroi rocheuse. Sur les lieux, une plaque rappelle  le dramatique accident de canyoning survenu le 13 mars 2009 où trois pompiers du GRIMP  ont péri.

                Nous revenons sur nos pas sur environ un kilomètre et reprenons le circuit en direction de Châtillon de Cornelle. La remontée  par Golet Rosset laisse apparaitre quelques traces de fatigue pour passer de 448 m à  650 m d’altitude. Que la côte est raide ! Vers 12 heures 45 nous atteignons la D 12 qui relie Jujurieux à Hauteville. Nous empruntons sur quelques centaines de mètres cette dernière direction, puis bifurquons à gauche pour suivre  le GR de Pays « Tour de la Vallée de l’Ain au Pays du Cerdon ».                

                Vers 13 heures une pause s’impose pour le repas tiré des sacs.  Avant de repartir, chacun a pu constater qu’à Cerdon on avait été bien servi ! La reprise en direction du Gouffre de la Fouge s’effectue sans difficulté sur plusieurs kilomètres puis, une nouvelle grimpette vient nous rappeler que cette randonnée était annoncée avec plus de 700 mètres de dénivelé !  C’est la dernière affirme Danielle. Effectivement, la fin du circuit nécessite moins d’effort, mais la descente n’est pas toujours synonyme de facilité pour les uns où les autres et exige une certaine concentration pour éviter les glissades !

                Nous sommes maintenant au Monument aux morts du Maquis. Encore deux kilomètres et la boucle sera bouclée.  Lors de la traversée du village de Cerdon , les quelques fontaines longeant l’itinéraire ont été prises d’assaut pour des rafraîchissements volontaires ou involontaires, comme toujours !

                A 16 heures 15, nous retrouvons nos voitures. Avant de nous quitter, un certain Bernard D. nous a réunis pour nous rappeler que le 18 septembre 1958  était né un prodige, mais nous le savions déjà. Que pouvait-il  offrir lors de cet arrosage, en ce lieu ? Je vous le donne en mille : une boisson pétillante à souhait !  mais comme toujours : avec modération ……

                Un grand merci à nos deux guides du jour, Danielle et Martine ainsi  qu’à Bernard  D., ce tout nouveau sexagénaire ! 

Résumé de Jean

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Marche - Nature - Santé