Marche Nature Santé
Marche Nature Santé

            balade en raquettes au Grand Crêt d'Eau le 7 février 2017


Ce mardi 7 février, au programme : une journée balade en raquettes au Grand Crêt d'Eau, massif du Jura dominant à l'ouest la ville de Bellegarde sur Valserine, à l'est la plaine du Léman. Nous sommes un petit groupe : 9 personnes, les dames ont majoritairement déserté les rangs. Lâcheuses !Il faut dire que la météo n'est pas particulièrement encourageante pour la journée.

Le temps est maussade, il fait 0°, les sapins sont couverts d'une fine couche de neige fraiche. Jo, l'organisateur, nous a vanté la beauté du panorama sur sa fiche de sortie, nous le croyons sur parole et c'est donc d'un bon pas que nous démarrons à 10 h raquettes aux pieds du parking à l'entrée de Menthières.   Nous nous engageons droit dans la pente sous le télésiège de la Pelaz. Pourquoi tergiverser, le chemin le plus court n'est-il pas celui qui va tout droit ? Pas de tour de chauffe, on y va ! 

Cet effort accompli, qui nous a permis de prendre rapidement de la hauteur, nous nous engageons sur un sentier forestier qui s'avère être le GR du Grand Tour de la Valserine. Nous découvrons un paysage de carte postale : tous les arbres sont emplâtrés de neige, c'est féérique !

Au sortir de la forêt, vers 1400 m d'altitude, nous débouchons sur une zone découverte. Pendant un bref instant, nous pensons que le soleil va faire son apparition. Mais que nenni, le brouillard  s'épaissit, le vent cingle nos visages, la neige s'installe de façon continue. La visibilité se réduit donc. IL faut lire les cartes, vérifier les tracés GPS pour savoir que nous passons du crêt de l'Eguillon au crêt de la Goutte ( point culminant à 1 621 m ), puis au crêt du Miroir. C'est inhospitalier à souhait. Seuls le bruit des moteurs des avions qui passent très nombreux au-dessus de nos têtes en provenance ou en direction de Genève nous prouvent que nous évoluons sur les crêtes du Grand Crêt d'Eau. Et c'est la 3ème année que pareille mésaventure nous arrive. La 4ème fois sera la bonne, à ne pas en douter !

Nous cherchons un coin un peu abrité, que nous trouvons dans une combe pour avaler rapidement : soupes, sandwiches, thé et café. Vous avez remarqué : que des boissons chaudes ! Et nous ne tardons pas longtemps à reprendre notre marche, suivant un à un sans nous en écarter les poteaux zébrés de traits jaune et rouge qui nous indiquent le chemin de retour dans ce monde blanc ouaté qui nous entoure. Et c'est après une longue descente par les lieux-dits : Bois le Boge, Pré Péguet, que nous parvenons à la D16 qui nous ramène au parking de départ à près de 17h.

Tombent alors les statistiques habituelles : 15 km parcourus avec 629 m de dénivelé.

Sur le chemin du retour, nous faisons une courte halte à Confort au bar du coin pour boire le verre de l'amitié.

Merci à Jo, à Maurice pour leur qualité de fins limiers.
Nous retenterons la balade : il faut tout de même que nous parvenions à nous 'rincer l'oeil' là-bas en haut !

A bientôt pour d'autres aventures.

Résumé de France

Plus de photos de Menthières

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Marche - Nature - Santé