Marche Nature Santé
Marche Nature Santé

Ce mardi matin, le parking de la mairie de Serrières sur Ain était à peine assez grand pour accueillir tous les véhicules des participants à la marche proposée et programmée par nos amis Bernard et Gégé. La fraicheur du matin n’a pas freiné l’ardeur des adhérents puisque 39 marcheurs sont sur place vers  9 heures pour entreprendre le circuit. Les poignées de mains, les bises,  la mise en route s’éternisent et finalement il est près de 9 heures 30 lorsque la longue colonne se dirige au sud, longeant la rive gauche de l’Ain, puis très vite nous empruntons sur notre gauche, un sentier pentu nous conduisant à Merpuis.  Là, un petit détour s’impose pour une vue rapprochée de l’Ile Chambod à l’Ouest, avec ses aménagements : plage, camping, bateaux,…  avec un petit air de vacances au passage. 

Nous en profitons également pour prendre un petit en-cas, puis la pause terminée, nous reprenons notre progression en file indienne, d’un pas régulier pour éviter  l’essoufflement et la fatigue durant la montée.  Tout à coup, sans raison apparente, plus personne n’avance. Les marcheurs s’agglutinent.  Qu’est-ce que c’est que ce cirque ?  Et bien précisément c’est le «Cirque du Paradis » : le plus grand cirque du monde avec 39 clowns ébahis par la beauté du site et la vue plongeante sur l’Ile Chambod, la rivière d’Ain, ses méandres….

          Après cette nouvelle et brève pause, nous poursuivons la montée jusqu’au lieu-dit « les Roches » situé à 571 m d’altitude pour redescendre au lieu-dit « La Grange » où notre guide a prévu l’arrêt déjeuner. Il est alors 12 heures 30 bien sonné, lorsque nous nous installons dans ce hameau pour le repas tiré des sacs.  Gérard,  vonnassien  à la truffe très développée, ou plus exactement à l’œil bien exercé,  nous présente trois  petites morilles qu’il vient de cueillir sur le sentier foulé par une trentaine de marcheurs qui le précédaient ! Il lui faudra attendre le retour à la maison pour les déguster car la morille est toxique crue et excellente cuite.  Qui l’eut cru !              

             Vers 13 heures 30, nous reprenons notre marche en direction du Nord. Pour faciliter la digestion des marcheurs,  notre guide a prévu  un circuit de plus d’une heure sur terrain plat ou presque. Quelle attention. Il pense vraiment à tout ce Bernard ! Nous laissons sur notre droite la commune de Challes, puis le hameau d’Ecuvillon, pour rejoindre le village de Leyssard. Mais avant d’arriver dans cette dernière localité, deux nouvelles morilles seront encore découvertes en plein milieu de sentier. Quelques  photographes en profiteront pour immortaliser l’évènement car nombre de marcheurs présents n’ont jamais eu l’occasion d’en découvrir par le passé. 

          A 16 heures, Nous sommes au centre du village de Leyssard  pour un petit arrêt rafraichissant. L’eau d’une fontaine coule à flux continu : une pancarte indique « eau non potable ».  Mais bien entendu, parmi les anciens, certains ont une mauvaise vue  et Pascale a  lu « eau jetable » de telle sorte que Maurice s’est retrouvé très arrosé ! Moralité : stationner près d’une fontaine est toujours dangereux  et d’autant plus lorsqu’une certaine Pascale rode à proximité ! 

          Bernard  précise qu’il nous reste encore plus d’une heure  de marche à parcourir et nous annonce que nous allons aborder sous peu la dernière grimpette de la journée. Pour une fois, hélas, il n’a pas menti ! Chacun aspire à arriver au plus tôt au sommet pour reprendre un peu de souffle et redescendre ensuite jusqu’à Sonthonnax le Vignoble, puis Serrières où nous retrouvons nos véhicules.

Pour le bilan de la journée, les GPS entrent en action ! Cela va de 16 km à 21 km. Pour être honnête, il convient de préciser que  Christine arrête son appareil épisodiquement pour éviter qu’il ne chauffe. C’est donc tout naturellement, vous l’avez compris,  qu’il indique le moins ! Avec pratiquement 7 heures de marche,  et notre moyenne horaire habituelle en moyenne montagne, nos statistiques laissent supposer que nous avons parcouru une bonne vingtaine de kilomètres. Nous ne sommes pas loin de la vérité. Mesdames, messieurs, rentrez vos GPS. Ils ne sont pas fiables si ce n’est pour le dénivelé qui accuse environ 800 mètres.

Nous pouvons dormir tranquilles. Les 10 % supplémentaires, par rapport aux prévisions de la randonnée,  ont été respectées ! Un grand merci aux organisateurs.

Résumé de Jean.

         

Voir plus de photos de Serrières sur Ain

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Marche - Nature - Santé