Marche Nature Santé
Marche Nature Santé

A l’issue d’un trajet d’une heure trente, nous arrivons enfin au lieu de rendez-vous fixé par Jo, notre guide, pour cette randonnée jurassienne : le parking situé tout près du pont de Vouglans. Quinze adhérents seulement ont répondu présent.   IL n’est pas impossible que certains, échaudés par une marche précédente, un peu trop longue, dans ce même département aient préféré s’abstenir !!!!          

Nous démarrons la randonnée à  9 heures 45 et empruntons le GR 9 en direction du Nord. Le sentier, ombragé, longe  et surplombe le barrage et sa retenue que la végétation nous empêche de découvrir.  Après une petite heure de marche, nous effectuons un aller-retour jusqu’au lac de Vouglans pour enfin, découvrir  le barrage, faire quelques photos et donc en profiter pour une petite pause.

Quelques kilomètres plus tard, après une montée agréable dans une forêt très ombragée, nous nous arrêtons pour le pique-nique au bord d’une falaise avec une vue imprenable sur le lac  et ses méandres.

Vers 13 heures, nous reprenons notre marche dans la forêt de « La Grande Lésine », toujours protégés du soleil par la végétation et nous dirigeant cette fois au sud, pour atteindre le petit village de LECT. Au cœur de ce bourg de quelques dizaine d’âmes, notre guide nous propose un petit aller-retour  jusqu’à la grotte de Notre Dame de la Roche.

Quelques voix se font entendre : »  Est-ce loin ! »   Non, cent mètres ! La majorité ayant opté pour cette proposition, nous partons donc tous découvrir cette Madone.  Mais Jo avait délibérément  oublié de nous préciser qu’il  parlait de dénivelé et non de distance ! La grimpette fut assez rude en  cette fin de randonnée, mais fut également très vite oubliée, puisqu’elle fut la dernière de la journée.  Après quelques clichés  de la « dame en blanc »  et de la « dame en rose (Sylviane) » nous avons pu reprendre l’itinéraire jusqu’à VOUGLANS. 

Il était à peine 17 heures lorsque nous avons retrouvé les voitures.       

 Merci à Jo pour cette marche  d’une vingtaine de kilomètres, avec  700 mètres de dénivelé, et si agréable dans la traversée des diverses forêts.

    Merci aux galants chevaliers Daniel et Gérard qui attendaient si gentiment les retardataires.

Résumé de Monique B.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Marche - Nature - Santé