Marche Nature Santé
Marche Nature Santé

         Pour les photos cliquez sur le dossier de votre choix

Dialogue entre un Scénariste et un Réalisateur :

Le Réalisateur : Alors comme ça, tu as un nouveau projet.

Le Scénariste : Oui, tu veux savoir ? Et bien voilà : Je pense faire un remake « Des Randonneurs » de Philippe Harel : « Les Randonneurs à la Ciotat ». J’ai même essayé de joindre B. Poelwoorde pour le rôle principal, mais pour le moment je n’ai  pas eu de réponse.

T’as pensé au casting ?

Ben oui !, j’ai sous la main 56 randonneurs de chez MNS. Y’en a qui ont déjà joué des petits rôles dans « Les Stroumpfs », « Blanche Neige et les 7 nains » ou dans la série des « Martine ». Tous des bénévoles !!! C’est même eux qui payent pour faire ça ! Trop classe, non !

Tu penses les faire venir comment ?

Alors là, j’ai pensé à un truc balaise : Par le train, « Entrée du Train à la gare de La Ciotat » en hommage au premier film des Frères Lumière, mais j’ai dû abandonner à cause des retards de la SNCF. Je me suis rabattu sur le co-voiturage.

Et pour encadrer tes gugusses ?

3 Personnes : Une femme, Françoise, Franck…..

Franck Dubost ?

Non trop cher, Franck est un type costaud et tatoué qui m’a été conseillé et à Alexandre un écolo.

Alexandre le Bienheureux ?

Ouais, si tu veux. … Pour le scénario, je t’explique : je commence par un flash-back pour dérouter le spectateur : je reviens au 20 juillet 2017. 56 randonneurs sont conviés à un conseil, afin d’organiser un séjour d’intégration organisé cette année à La Ciotat. Le but : Découvrir les Calanques.

Les randonneurs sont quelque-peu dissipés ! (certains sont arrivés en retard !) mais ils sont admirablement bien organisés. Au programme de cette réunion : Découverte des différents camarades, Dispatching pour l’hébergement de chacun.

Des questions demeurent en suspens à l’issue de la réunion  (pour le suspense !) : Composition des différents groupes, Nom des guides…)

Dès le début, le spectateur du film est surpris : Ça semble être le bazar. Y’a des regards angoissés par les défis annoncés « Ça va pas être du gâteau ! » Suspense ! Fin du flash-back

J’enchaîne quelques semaines plus tard, dans le décor somptueux et Naturel – j’insiste ! – des Calanques.

Oui je connais : Du bleu, du bleu vert, du Vert bleu du Bleu émeraude du Bleu marine, du Bleu ciel du Bleu turquoise et le soleil.

T’oublie la chaleur … Elle est présente aussi !

Les costumes, t’as pensé au costumes ?

Bien sûr…. Ils viennent avec leur matos ! Sac à dos, Bâtons etc… No problem ! Continuons …

.

1er jour : trois groupes : deux de 20 randonneurs et un de 15. Tous ce petit monde s’entasse dans les voitures et prend la direction de Cassis, point de départ de la découverte des Calanques de Port-Miou d’en Vau et de Port-Pin…. Par le GR 98…. Ça monte, ça glisse ! Y’a des chutes, ça rigole, ça blague, bref y’a une super ambiance. Le public devrait se détendre, d’autant plus que le décor est somptueux.

Port-Miou est la plus longue des Calanques, tu longes l’ancienne carrière de pierre avec les embarcadères pour charger les dites pierres sur les bateaux. En Vau est la plus belle et la plus sauvage des Calanques. Eaux turquoises, falaises vertigineuses, tout y est.  Alors là,  « Hollywood », ils peuvent s’aligner avec leurs décors en carton-pâte !! La Calanque de Port-Pin enfin magnifique avec les nombreux pins qui la bordent.

Ici c’est : Vue sur la mer de très haut, puis descente, et Vue des falaises d’en bas, tout ça sans effets spéciaux ! Du génie mon pote ! Du Génie !

Dans ce projet je filme chacun des groupes par intermittence. Afin de ne pas lasser le public, j’alterne géologie (Calcaire, roches abruptes), faune (principalement les oiseaux) flore (statices, fenouils agaves, plantes halophiles, arbousiers, pins d’Alep etc…) et détente (baignade dans la bonne humeur)….

Fin de la première rando, retour à la base et douche pour tout le monde.

Ouais, ça va plaire la douche…

T’affoles pas ! Qu’est ce tu t’imagines ! Pas collective la douche…. Individuelle !

Bof dommage !

Apéro, pour l’ambiance et phrases cultes….

Atmosphère, Atmosphère….. ?

Non ça c’est déjà fait. Faut innover mon pote, faut innover ! Ici c’est du lourd comme dirait Fabrice L.

Ensuite repas au resto avec anniversaire ! Le premier (Il y en aura deux durant le séjour !). Pour le repas. Je coupe la bande son, y’a assez de bruit comme ça. Ils en ont à se raconter nos héros !

Au fait tu prévois quoi pour la bande son pendant les randos.

Alors là Bonhomme, écoutes bien : Le son c’est la nature ! : Oiseaux : Goélands, Corneilles, Rouges-Gorges (s’il en reste !), Gallinettes. Ils aiment bien les oiseaux nos guignols (comme leur grand-mère, leur grand-mère, Cui-Cui ! Cui-Cui !) Cigales bruit des vagues, souffles des narines de Neptune et hop ! Pas de SACEM à payer, Tout bénef !

Avant le dodo bien mérité : Cartes pour certains, histoire de rendre hommage à Pagnol et Marius, café pour d’autres – J’ai contacté G. Clooney qui doit venir le servir avant la fin de la semaine ….

Tu me fends le cœur !

Rigoles, tu vas voir la suite !

Racontes….

2ème jour : Petit Dèj à 7 h 00… Départ direction Marseille/Luminy, Parking des Universités…. Tout le monde est là.

Fatigué ?

Non pas Las, là !

Au programme les Calanques de Sormiou, Morgiou et Sugiton. Comme hier on suit les différents groupes ceux-ci se côtoient, s’aperçoivent de loin en loin, Je propose des plans séquences et des travellings sur les crêtes, les vallons des escourtines, les petites criques et leurs cabanons. Un large plan depuis un belvédère perché là-haut sublime la séquence.

Avec une voix off ?

Pas besoin la beauté du site suffit à elle-même et puis on n’est pas dans un documentaire, y’a de l’action aussi…. Certains pètent leurs bâtons, d’autres sont en manque d’équilibre … Y’a encore des gamelles !

Séquence délire quoi ?

N’exagères pas, Faut rester sérieux, Quoique !

On enchaîne avec une pose baignade pour certains, ceux qui ont réussi à mettre la main sur leur maillot de bain planqué entre la gourde, le sandwich la crème bronzante et la petite laine « au-cas-où »  et puis retour sur le « parking des Anges », pour le retour. Bizarre non ?

T’as dit bizarre ? Ca me rappelle quelque chose !

Retour à l’hôtel et douche pour tout le monde…

Yes, enfin  !!!

Non toujours pas ! Ici on respecte un certain timing. Il est 19 h 00 alors j’enchaîne avec un fondu enchaîné sur l’apéro en alternant rushes et plan-séquences. Tout notre petit monde est détendu. Les guides annoncent le programme du lendemain : pas de Calanque : fermées ! Le spectateur est dérouté, nos randonneurs aussi d’ailleurs !

Jeux de cartes et café / tisane pour certains, ballades à La Ciotat pour d’autres et puis extinction des feux.

Réveil et ptit-dèj le lendemain à 7 heures, je suppose….

Gagné, tu suis ! Nous voilà parti pour une 3éme rando concoctée par « Alexandre le Magnifique » le régional de l’étape, direction :  Plan D’Aups Sainte Baume point de départ de la rando. Tu connais ?

Bien sûr, c’est un village situé dans le département du Var connu pour sa forêt domaniale, sa 4chapelle et la grotte de Sainte Baume objet de nombreux pèlerinages tout au long de l’année…. C’est difficile de s’y rendre là-haut ?

Suspense…. Vont-ils arrivés tous là-haut ! Tu sais, c’est des durs nos gaillards, t’inquiètes ! Y’a de l’entraide, des encouragements « chaque pas est une planche, chaque planche est un pas ! » « À 56 on est partis, à 56 on arrivera, d’accord, we are together ! »…

C’est de toi ces dialogues ?

Un peu ! M’interromps pas sinon on ne va pas en finir…. Donc nos 3 groupes par des chemins différents atteignent le haut du domaine. 150 marches les attendent pour atteindre la grotte de Sainte Baume érigée en hommage à Marie-Madeleine. Travelling sur le paysage : en bas l’Hostellerie de la Sainte Baume. La descente se fait parmi les ifs, les chênes dans un chemin forestier aménagé. Les senteurs de fenouil de thym et de lavande nous rappellent que l’action se déroule en Provence. On fait appel ici à l’imagination du lecteur…..

Subtil !

Comblés par tant d’émotions et de ressentis positifs nos randonneurs de l’extrême regagnent leur base à La Ciotat. Et là, Re-Apéro suivi d’un Re-Anniversaire (Pour le même individu ! curieux non !) …. Elle est « trop belle la vie », 2 anniversaires la même semaine  …. Dialogue devenu culte : « Mieux ce serait indécent ».

Repas, et chacun regagne sa couche pour un repos mérité.

Répétitif le scénar en fin de journée ?

On en reparle quand je t’aurai narré le 4éme jour, tu veux bien ?

(Signe de tête approbateur du réalisateur).

4 ème jour : 7 Heures Ptit-Déj, départ pour La Londe-Les-Maures, C’est loin mais c’est beau ! Et ballades sur le chemin côtier. Ça change des Calanques et puis c’est super sympas et j’avais peur de lasser avec les Calanques. Sable, mer bleue, goélands, pique-niques communs dans une crique, pas trop de difficultés. Je ménage un peu ce groupe d’intermittents et puis ça change des films dont on connait depuis le début le dénouement.

A ce niveau du film des liens semblent  se créer, notamment entre Gégé et Marie-Louise, mais Denise veille au grain…. On ne pourra peut-être pas faire de suite !

Retour à La Ciotat, Apéro Repas Café (sans G Cooney !) et là !…. Virée nocturne d’une partie de nos gugusses, mais j’en reste là… Ce serait trop long à t’expliquer …

Dommage ! Dommage ! Mais on arrive à la fin je crois ?

Oui et non le 5éme jour après avoir fait les bagages, et s’être réveillé un peu plus tard, nos randonneurs décident de faire un clin d’œil à « La Croisière s’amuse ». Les voilà partis sur un rafiot nommé « Mistral » pour un tour des Calanques version « vue de la mer »

Ils sont contents d’être là ensembles. Y’en a qui sont tous mouillés pour s’être placés trop près des embruns méditerranéens. Y’en a qui sont restés à quai pour prendre des photos. Bref une fin sympa, toute en émotion !.

Ouais ! Pas mal ! Et après ?

T’en veux encore ! T’es insatiable !

Après, et bien après : Clap de fin, Générique, Remerciements à Bernard (pour l’organisation), aux guides (Françoise, Franck et Alex), à Jean (pour le bande son et ses pts zoziaux), à Michel (sans qui ce film de pourrait pas être réalisé faute de crédit), à Gégé, Daniel, Jean-Claude (pour leur assistance dans les moments délicats) et à ces 56 acteurs, qui se reconnaitront peut-être au fil de ces lignes, Merci à tous les chauffeurs (pour avoir charrié tout ce petit monde), Merci à la Ciotat.. Merci à…….

Stop ! … T’es pas aux Oscars, t’as même pas été nominé, alors n’en rajoute pas s’il te plait ! Un peu d’humilité !

 

Résumé de Denis

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Marche - Nature - Santé